Flocons d’amour, de John Green, Maureen Johnson et Lauren Myracle

Prix : 5€90

Nombre de pages : 384

Résumé :

24 décembre. Nuit des miracles ? Ou des catastrophes ? Une terrible tempête, un train bloqué dans la neige. Gracetown : tous les voyageurs descendent ! Gracetown… Bourgade perdue au milieux de nulle part qui vous ferait presque oublier le repas de Noël. Pourtant Jed, Jubilé, et les autres vont partager le réveillon le plus insolite de leur vie. Dans un café bondé de pom-pom girls ou au détour d’une route enneigée, les rencontres inattendues se multiplient. Les couples se font, se défont et se refondent Louvoyant entre les flocons, les flèches de Cupidon qui pleuvent sur la ville ne laisseront personne de glace.

Mon avis :

Après « Flash« , j’ai décidé de retenter ma chance avec les histoires d’amour et les destins croisés, avec ce recueil de trois nouvelles que j’ai reçu à Noël. Et j’ai bien fait de le lire, car franchement, ce livre est tout simplement génial !

Pour résumer ma pensée, je pourrais tout simplement dire : « ATTENTION, CE LIVRE REND JOYEUX(SE) ! « . Quand je l’ai choisi avec mes grands-parents à la librairie, je savais pertinemment que ça allait bien se finir, avec un joli couple à la fin. Mais c’est ça qui fait du bien ! On sait qu’il n’y aura pas de retournement de situation dramatique à la dernière page, comme on peut le voir dans certains livres. Là, on paie pour trois beaux contes de fées.
C’est un style d’écriture très simple, qui ne diffèrent pas trop entre les trois auteurs, ce qui aide à former une histoire globale. Car OUI, contrairement au roman « Flash », qui se vend comme une histoire d’amour avec des destins croisés, Flocons d’amour, est un vrai roman où toutes les histoires se croisent.
D’ailleurs, même si se sont des nouvelles, il faut les lire dans l’ordre, on ne peut pas en prendre une au hasard, au risque de rien comprendre :). Alors dans ces trois histoires, les événements sont complètement surréalistes, c’est génial ! On a affaire à une flopée de Tom-pouce girls, un cochon miniature, un ange de Noël, tout est fou 🙂 . Mais on a envie d’y croire, donc on y croit ^^ !

Ce livre a donc exactement les mêmes caractéristiques que des belles comédies romantiques, telles que « Coup de foudre à Notting Hill » ou bien « Pretty Woman« . Ça fait du bien au cœur, et c’est à voir/à lire quand le moral est à zéro 🙂 ! Vraiment donc, je vous le conseille, mais seulement aux amateurs de grandes et belles histoires d’amour (comme moi ^^), les autres risquent de s’ennuyer !

 

Publicités

Flash, de Mette Finderup

9782747035347

Prix : 12€50

Nombre de pages : 307

Résumé :

Flash
Kasper rencontre par hasard une ancienne camarade de classe, Amanda. Elle est en détresse, il l’aide, et se trouve entraîné dans une course-poursuite infernale.
Flash
Lukas remarque une fille à travers l’objectif de son appareil photo. Il en tombe amoureux. Sa vie n’aura plus de sens tant qu’il ne l’aura pas retrouvée.
Flash
Comme chaque après midi, Markus rend visite à Kira, sa meilleure amie. Ces deux-là se disent tout, sauf ce qu’ils ressentent vraiment l’un pour l’autre.
Flash
Martin ouvre sa boîte aux lettres. Une pluie de lettres d’amour se déverse à ses pieds. Elles sont signées par une mystérieuse julie.

Kasper, Amanda, Lukas, Markus, Kira, Martin, Julie…Leurs destins se croisent, s’entremêlent et se bousculent pour écrire un magnifique roman d’amour.

Mon avis :

Comme je vous l’ai déjà dit, je n’ai pas acheté ce livre, le salon du livre me l’a offert, car j’étais une pauvre enfant seule :), et c’est d’ailleurs génial de leur part, merci ! Mais j’aurais dû en prendre un autre !

C’est vrai que j’ai longuement hésité, mais j’ai vraiment flashé (si je puis dire ^^) sur ce livre, et en particulier sur sa couverture. On aime ou on n’aime pas, mais il faut reconnaitre qu’elle attire l’œil du lecteur ! En plus, c’est une histoire de destins croisés ET d’amour, donc forcement je me devais de le lire :). Et le résumé vendait particulièrement bien ce roman, surtout avec cette phrase « Leurs destins se croisent, s’entremêlent et se bousculent pour écrire un magnifique roman d’amour. » Bref ! Je m’attendais donc à quelque chose de vraiment bien, et ce fut une sorte de désillusion totale…

Déjà, c’est traduit du suédois, ce qui n’est pas une faute bien sûr, mais pour les lecteurs francophone, c’est juste un petit peu dur de se retrouver dans tous ces noms que nous n’avons pas l’habitude d’entendre, surtout quand il y a une multitude de personnages ! Chaque fois qu’une nouvelle personne apparait, il faut aller se référer à la liste de ces dernières pour comprendre de qui il s’agit (le frère de machin, l’ex de truc, le meilleur ami de bidule…) à la longue, c’est vraiment pénible ! Mais après, ce n’est pas vraiment de la faute de l’auteur, donc je vais passer à un autre point.
Ensuite, en finissant le livre, je n’ai absolument pas compris la fin. Je n’ai pas compris quand les destins se croisaient vraiment, je n’ai pas compris non plus pourquoi le résumé disait « une magnifique histoire d’amour », vu que les trois-quarts des histoires que l’on suivait ne se finissent pas bien ou restent en suspend. Il y a des personnes qui n’apparaissent qu’un chapitre, et qu’on ne revoit plus du tout après, alors que leur histoire était commencée, on ne sait absolument pas ce qu’ils deviennent… En fait, on a l’impression que même l’auteur ne savait pas où en venir dans son livre !

Vous l’aurez compris, j’ai été très déçu par cette lecture, que je ne recommande donc absolument pas ! Vraiment, ne vous laissez pas avoir comme moi, par ce résumé, en somme pas du tout représentatif de l’histoire !

Dossier spécial « Gone » la trilogie, de Michael Grant

Après réflexion, j’ai décidé de vous parler des livres Gone en un seul et même article. Mais pourquoi ne pas parler d’eux séparément, car il y a tellement de choses à dire sur ces trois superbes livres ? J’ai trouvé que c’était mieux ainsi car juste le fait de lire le résumé du tome 2 alors que vous en êtes au tome 1, vous spoile à mort ! J’ai eu le malheur de faire ça et je peux vous dire que je n’étais pas contente du tout !

C’est donc pour cela, que j’ai pensé à vous, et que je me suis dit qu’il ne fallait pas que les trois résumés apparaissent sur ce blog ! Ce dossier va donc juste parler du monde et de l’histoire de Gone en général 🙂 !

gone-tome-1

Gone tome 3

Ces livres sont sortis respectivement le 7 mai 2009, le 4 mars 2010 et le 4 novembre 2010 en France pour ceux que ça intéresse ^^! Ils coutent en moyenne 20€ chacun, mais on peut les trouver maintenant en poche ce qui est vraiment génial ! Ne vous fiez pas aux couvertures, elles ne reflètent pas du tout l’histoire ! (je vous dis ça car ces dernières ne me donnaient vraiment pas envie ^^).

L’Histoire :

L’histoire se passe dans une petite ville nommée Perdido Beach, qui est fictive d’après mes recherches. Une ville aux Etats-Unis s’appelle ainsi, mais elle se trouve en Alabama et non en Californie, comme dans le livre. Voici la carte présente au début des tomes. Certaines cartes sont juste là pour faire jolie, mais pour cette histoire, elle est vraiment très utile pour comprendre le fonctionnement de la ville et des ses alentours.

2e58xn9Un jour donc, dans cette petite ville de Californie, toutes les personnes de plus de 15 ans disparaissent d’un coup, laissant ainsi les autres seuls dans l’incompréhension. Une sorte de mur apparait autour de Perdido Beach les empêchant de fuir et d’aller chercher de l’aide. En gros, pour résumer l’histoire de base c’est ça. Évidemment on y suit une personne en particulier, Sam 14 ans, qui n’a rien d’extraordinaire en apparence ( mais seulement en apparence ^^).

 Le début de l’histoire est assez particulier, car l’auteur nous met directement dans le feu de l’action. Seul un chapitre est consacré à la vie avant le mur et les disparitions. Nous avons à peine le temps de nous familiariser avec Sam. Le décor est à peine posé et déjà, il s’écroule, laissant place à « nouveau » monde. C’est vrai que dans les livres du même genre, le début est plus posé, et là, c’est vraiment bien fait, car le lecteur est tout aussi étonné que les personnages. Nous étonnés de voir l’action arriver aussi tôt et eux tout simplement étonnés de toutes ces disparitions. Et ça, j’ai trouvé que c’était vraiment bien joué de la part de l’auteur.

Bref ! Après cette mise en route, toutes informations supplémentaires relèveraient du spoil et je m’interdis ça ! Évidemment on se doute de certaines choses (histoire d’amour, différents clans, chef…), mais je ne vous dirais rien !
Pour ce qui est de Sam, notre Héros, il me fait beaucoup pensé à Matt dans Autre-monde de Maxime Chattam pour ceux qui connaissent. Il est aussi confronté à une dure réalité et il se retrouve malgré lui très important dans cette nouvelle vie. Après il est attachant comme pratiquement tous les autres personnages du livre, mais ce n’est pas une information cruciale 🙂 !

Pour ce qui est de mon avis en général sur cette première trilogie, je pense que vous l’avez deviné, j’ai beaucoup aimé ! Ces trois tomes ont été DÉVORÉS ! Certaines choses sont parfois un peu tirées par les cheveux à mon gout, mais on n’y pense pas pendant la lecture. On est juste happé par cet univers fantastique mais aussi tellement réel (manque de nourriture, gardes des tous petits…). Il ne faut pas oublier que l’âge moyen dans la zone est d’environ 10 ans, ce qui est quand même très jeune !
Il y a tout de même quelque chose qui me taraude. Je me demande vraiment avec quel coup de maître Michael Grant va se dépatouiller pour la fin, car l’histoire qu’il a créée est vraiment très complexe et cette dernière ne doit pas décevoir ^^.

La deuxième et dernière trilogie est déjà sortie et il me tarde de la lire ! Je vous conseille vraiment ces livres surtout maintenant qu’ils sont en poches. Je pense qu’on peut commencer à les lires à environ 12 ans, mais pas avant, car même parfois si cela peut paraitre anodin, certains détails et certaines scènes peuvent être non pas choquants, mais assez dérangeants pour les plus jeunes, rien de traumatisant rassurez-vous :), mais ne pas commencer trop tôt !