Bleu cauchemar, de Laurie Faria Stolarz

Prix : 6€50

Nombre de pages : 300

Résumé :

Je connais ton secret…
Ce n’est pas la plus belle fille du lycée. Ni la plus populaire. Pourtant, elle est unique : elle a le don de prémonition. Ça commence avec des rêves. Il y a des lys blancs, la fleur des ténèbres. Quelqu’un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis c’est le matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n’est que le début. Car elle sait que bientôt, très bientôt ses cauchemars vont devenir réels.

Mon avis :

Ayant un budget d’environ 7€00 et peu de temps pour choisir, mon intention s’est portée sur ce livre : Un résumé avenant et une couverture plutôt attirante. Quoi de mieux pour un livre de grandes vacances ? Et j’ai bien fait de le choisir !

L’histoire est très bien ficelée, mêlant à la perfection le surnaturel et l’enquête. Tout est mis en œuvre pour que le lecteur reste accroché; Les personnages sont attachants, l’intrigue est très intéressante, et le tout est enveloppé dans une atmosphère vraiment inquiétante ! Ça marche à tout les coups ! Contrairement à d’autres, je n’ai pas été déçue par la fin de ce livre, je ne m’y attendais pas. Pour moi, c’est tout ce qui compte pour une fin de roman policier, c’est d’être surpris et de ne pas y avoir pas pensé.

Après, je sais que je ne lirais pas la suite des aventures de Lucy, je  suis d’ailleurs étonnée que l’auteure est sortie d’autre volumes, car ce livre fait vraiment « histoire sur un tome ». J’ai lu le résumé et un extrait du deuxième livre intitulé « Blanc fantôme » et je n’ai vraiment pas envie de replonger dans une histoire semblable à la première.  Avec toujours cette pointe de « magie ». Je pense que l’idée de personnage principale avec une aura spirituelle  est bonne mais juste sur un tome, après on se lasse des sorts et des potions de Lucy…

Mais à par ce point là, je me suis régalée avec Bleu cauchemar et je vous le conseille si vous aimez les histoires inquiétantes.

Publicités

A la folie, de Birgitte Lorentzen

Prix : 12 € 50

Nombre de page : 284

Résumé :

L’amour peut-il triompher de la folie ?
Certains morts demeurent-ils parmi nous ?
Chaque nuit, dans sa chambre, Luisa reçoit la visite d’une petite fille qui l’appelle désespérément à l’aide. Ces incessantes apparitions lui semblent parfois réelles mais, de peur de passer pour une folle, elle n’ose se confier à personne. Jusqu’au jour où Thomas, un garçon du lycée au charme étrange, lui révèle qu’elle est suivie en permanence par une enfant : une fillette aux grands yeux tristes qu’il est le seul à voir…
Mon avis :

Je cherchais un bon bouquin à lire pour les vacances et je n’ai pas été déçu ! Les personnages sont très attachants, l’écriture de Birgitte Lorentzen est fluide et facile à lire. L’histoire aussi est assez prenante. En effet, je n’avais jamais lu de livre parlant de la folie de la sorte. C’était une première pour moi et j’ai trouvé ce thème très intéressant. L’auteure aborde aussi une question assez juste, Comment se faire une place dans une société où la différence est mal vu ? Dans le livre, le lycée se dit ouvert car il accueille des enfants ayant des troubles mentaux, mais ne les mélange pas du tout avec les autres élèves. De nombreux exemples pareils que celui ci sont présent et nous font vraiment réfléchir.

Après l’histoire « globale » avec cette petite fille est assez sympa et bien rythmée. Mais j’ai trouvé que l’auteure ne prenait pas vraiment de risque. Pour moi, l’histoire se contente d’être juste bien calculée, avec une grosse dose d’amour, une pincée de magie et un torrent de suspense. Ça marche bien évidemment, mais le déroulement et la fin sont sans surprise. C’est vraiment dommage car le thème était vraiment bien trouvé, et les questions qui entouraient cette histoires sont vraiment très intéressantes !

Mais tout cela ne sont que quelques points qui pour ma part seraient à améliorer pour j’espère un prochain livre ! J’ai quand même passé un très bon moment aux côtés de Loulou et Thomas. Je vous le conseille si vous aimez les histoires d’amour doublées d’une once de magie !

Dossier spécial Comédie-Romantique

Dans ce dossier, j’aimerais vous parler de trois films que j’ai retrouvé en fouillant au fin fond de mon étagère :

  • Coup de foudre à Notting Hill ( Sorti en 1999, Réalisé par Roger Michell. Avec Julia Roberts et Hugh Grant. )
  • Pretty Woman ( Sorti en 1990, Réalisé par Garry Marshall. Avec Richard Gere et Julia Roberts. )
  • 4 mariages et un enterrement  ( Sorti en 1994, Réalisé par Mike Newell. Avec Hugh Grant et Andie Macdowell. )

Tout d’abord, laissez moi vous expliquer pourquoi j’aime tant ces films :

  1. Avant même d’avoir commencé le film, on sait que ça va bien se finir,
  2. J’adore ces acteurs !
  3. Je suis une GRANDE SENTIMENTALE donc forcément ça marche !

Bref ! Ce qui est bien dans ce genre de film, c’est que tout est beau, joyeux. Les acteurs sont beaux, forment de très joli couple. C’est aussi toujours le jeu du chat et de la souris : ils se cherchent, se perdent, se recherchent, se manquent de peu… Mais toujours à la fin, après un suspense incroyable, se retrouvent et tombent dans les bras l’un de l’autre ! C’est pour ça que je les aime. En fait c’est vraiment le schéma typique des comédies romantiques anglaises des année 90. Mais ça marche à tous les coups !

Je tiens à faire remarquer que ce ne sont QUE des comédies romantiques ANGLAISES et non américaines. Je trouve l’humour anglais beaucoup plus subtile et fin. Ici pas question de sexe à tout va ou de puceau en quête du grand amour pour faire rigoler les adolescent ! Non rien de cela. C’est toujours très subtile et la dose d’humour est très bien dosée même quand des sujets difficiles sont abordés  dans ces comédies. ( par exemple dans 4 mariages et un enterrement où l’enterrement est abordé avec beaucoup d’intelligence ).

Voilà ! Je vous conseille donc ces trois films quand vous avez un coup de blues ou juste quand vous ne savez pas trop quoi regarder. Ils redonnent vraiment le moral et à la fin du film, on est heureux !

Bal de givre à New-York, de Fabrice Colin

Bal-de-givre

Prix : 6€60

Nombre de Pages : 293

Résumé :

Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

Mon avis :

Une amie me l’avait conseillé et m’en avait dit beaucoup de bien. J’avais donc lu la quatrième de couverture et le résumé m’avait vraiment donné envie. Mais ce livre m’a vraiment destabilisé.    Après l’avoir fini, j’ai vraiment réfléchi sur ce que je venais de lire. En temps normal, soit un livre me plaît et dans ce cas là après l’avoir lu, je repense à toutes les scènes que j’ai adoré, soit je ne l’ai pas aimé, et je n’y pense plus. Mais là, j’étais vraiment partagée :

D’une part, j’avais vraiment eu du mal à lire ce livre car je n’accrochais plus à l’histoire (qui au départ me plaisait ). Elle prenait une tournure vraiment bizarre que je n’aimais pas du tout. Je ne vais pas vous spoiler le livre mais je trouvais que l’auteur se perdait un peu dans son récit et je ne comprenait pas où il voulait en venir. Je voulais juste finir ce livre histoire de dire que j’avais lu Bal de Givre à New-York.

Et puis d’autre part, en lisant la fin et surtout en comprenant toute la logique de l’histoire, je suis vraiment tombée de haut. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Tout à coup, j’ai compris que Fabrice Colin savait pertinemment depuis le début de l’histoire où il allait, où il voulait emmener le lecteur. Cette fin m’a vraiment fait réfléchir et juste pour ça merci.

Après je pense que ce roman est un peu trop destabilisant pour le lecteur. Pour ma part, j’ai failli arrêter ! Je vous conseille quand même de lire ce bouquin, qui malgré cette univers completement déroutant vaut la peine d’être découvert !

Blog 2.0

« Nous venons d’entrer dans une nouvelle aire du blog sur mon étagère.  »

bon en gros, je reprend du service après quelques mois d’absence, j’ai décidé de reprendre à zéro même si je n’efface rien des quelques articles (mauvais il faut bien l’admettre) que j’ai pu écrire avant celui ci. J’ai donc décidé d’installer une colonne « ma lecture du moment » qui permettra de suivre mes lectures au fil de l’année ! Je repars donc du bon pied avec les choses bien en mains. Je vais donc essayer de faire des articles plus cohérent dans l’ensemble et surtout plus approfondi. Je n’efface pas les anciens articles pour la simple et bonne raison que je n’ai pas envie. Je trouve ça dommage d’effacer ce travail même si ce n’est pas terrible !

voilà ! Je déclare donc ce « nouveau  » blog ouvert !