Rush « Dette de sang » contrat #1, de Phillip Gwynne

Rush1DettedeSang

Prix : 15€00

Nombre de pages : 304

Résumé :

Gold Coast, Australie, état du Queensland. Le jour de son quinzième anniversaire, le jeune Dom se voit révéler de la bouche de son père et de son grand-père, un secret familial stupéfiant. Originaire de Calabre et autrefois affiliée à la ‘Ndrangheta, la mafia locale, sa famille, en dépit de son apparente richesse, a contracté une lourde dette. Pour la racheter, tous les descendants mâles de l’aïeul Dominic Silvagni, dont il porte le nom, doivent dès qu’ils ont quinze ans s’acquitter seuls d’une série de six épreuves exigées par la mafia, sans qu’il soit possible de connaître à l’avance la nature de chacune d’elles. En cas d’insuccès : « Le créancier pourra prélever une livre de chair sur son débiteur »…

Mon avis :

Tout d’abord, j’aimerais remercier les éditions Casterman pour l’envoi de ce livre.
En lisant un peu la fiche descriptive de ce roman, j’ai remarqué que cette série était annoncée comme étant dans la lignée de la série Chérub (qui est une des meilleures séries qui existe !). J’attendais donc vraiment beaucoup de ce livre, et je n’ai pas du tout été déçue !

Ce que j’ai vraiment adoré dans cette histoire, c’est qu’il n’y a aucune limite, et que l’auteur n’a pas du tout freiné son imagination. Dom vit dans un quartier de millionnaires, n’a aucun problème d’argent, et donc, peux absolument tout se permettre pour mener à bien sa mission !
Notre héros n’a que quinze ans, mais il se retrouve dans une course-poursuite folle en hors-bord, se fait tirer dessus par des hommes sans états d’âme, poursuit une voiture de course lancée à pleine vitesse avec un hélicoptère (…) ! C’est toutes ces choses totalement invraisemblables, qui rendent ce livre si agréable à lire. J’ai eu l’impression en lisant Dette de sang, de regarder un excellent James Bond : aucune limite dans les actions 🙂 !
Pour les amateurs d’histoire d’amour (tel que moi ^^), l’indémodable trio amoureux est au rendez-vous, et je trouve qu’il se marie très bien avec le reste de l’histoire : il ne fait pas d’ombre à l’intrigue principale, ce qui est vraiment génial. Quoi de plus horripilant qu’une histoire d’amour qui prend le dessus sur un roman d’action !
La longueur du livre est parfaite : l’histoire ne nous laisse pas sur notre faim, et le lecteur ne s’endort pas dessus à cause d’un amas de détails inutiles !

Ce premier roman se lit donc à une vitesse folle, et comme pour Chérub, on en redemande ! La suite de cette série s’annonce très prometteuse, et j’ai hâte de la découvrir 😉 !